Assemblees Citoyennes Insoumises

Gilets jaunes : des cahiers expressifs et revendicatifs citoyens dans les villes

mardi 18 décembre 2018

Se définissant, «  petit jaune parmi les jaunes, ni porte-parole, ni chef  » d’un mouvement de toute façon «  autogestionnaire et informel  », Philippe Rouby propose depuis plusieurs semaines de déposer des cahiers de doléances dans les mairies, idée qui fait son bonhomme de chemin.

Et la mayonnaise prend puisque les communes de Maubourguet, de Vic-en-Bigorre, d’Orleix, d’Aureilhan, de Lannemezan, de Trie-sur-Baïse, de Bagnères, de Campan, de Lourdes, d’Argelès-Gazost, d’Ibos et enfin de Tarbes ont répondu à l’appel. Une version numérique est aussi proposée*.

Philippe Rouby exporte même l’idée aux départements voisins comme la Haute-Garonne. Ces registres, Philippe Rouby les voit comme «  un trait d’union entre la partie militante des gilets jaunes et les 70 % de Français qui la soutiennent et qui s’inscrivent dans un mouvement de ferveur populaire beaucoup plus large  ».
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads

Exit la qualification à connotation révolutionnaire, Philippe Rouby préfère parler de «  cahiers expressifs et revendicatifs citoyens  ». Les cahiers seront mis à disposition dans les mairies jusqu’à environ fin janvier puis «  les résultats seront exploités par un comité composé de représentants de gilets jaunes, des collectivités territoriales, des mairies, des partis politiques, des syndicats, etc.

Se pose ensuite la question de comment nous allons porter ces données à la connaissance du plus grand nombre  ». Philippe Rouby veut faire remonter les informations de la base vers le sommet, c’est-à-dire en faisant de la décentralisation plutôt que de la déconcentration.
CYRILLE MARQUE


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 191 / 240912

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Soutien aux gilets jaunes   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License